Les transports de corps

Avant mise en bière

transports de corpsCes transports ne sont possibles qu’avec des véhicules agrémentés par les préfectures et équipés de catafalques réfrigérés.

 

Nous sommes habilités pour aller chercher les défunts sur leurs lieux de décès et de les accueillir dans notre funérarium situé à Dammarie-lès-Lys (77 190), 398, avenue Paul Vaillant Couturier, ou de les ramener à leur domicile.

 

Les transports dits « avant mise en bière » signifient que se sont des transports effectués lorsque le défunt n’est pas encore dans son cercueil, « à visage découvert ». Ceux-ci peuvent être effectués dans les 48 heures qui suivent le décès.

Après mise en bière

 transports du défunt du lieu de la mise en bièreCes transports ne sont possibles, eux aussi, qu’avec des véhicules agrémentés, les corbillards.

 

Les transports « après mise en bière » sont les transports du défunt du lieu de la mise en bière jusqu'à sa destination finale (cimetière ou crématorium). Le défunt dans ce cas est dans son cercueil, celui-ci sera scellé par les autorités de police convoquées au moment de la fermeture. Le scellé sera vérifié par la police du lieu d’arrivée du cercueil.

 

Des parcours peuvent être mis en place au préalable. Comme par exemple, passer devant la maison du défunt, pour y marquer un temps d’arrêt…

Rapatriement « France - Monde » ou « Monde - France ».

Si la personne est décédée à l’étranger, nous pouvons nous mettre en relation avec des pompes funèbres du pays où se trouve le défunt et ainsi organiser son rapatriement en France via un transfert en avion ou par la route, si cela est possible.

 

Dans le cas présent, le délai de six jours pour l’organisation des obsèques débute à partir du moment ou le cercueil se trouve sur le sol de la France Métropolitaine.

 

Et inversement, nous pouvons ramener un défunt en cercueil, répondant aux normes de sécurité requises par la loi, ou en urne dans son pays d’origine si telle est sa volonté.

 

Encore une fois, nous nous chargeons de toutes les démarches nécessaires, notamment auprès de la préfecture, des consulats, de la DDAS, des compagnies aériennes et des douanes pour le rapatriement du défunt.